Les Compteurs Linky ne sont pas les bienvenus à Mouans-Sartoux

L’ambiance était quelque peu tendue, lundi soir, dans l’aquarium de la médiathèque de Mouans-Sartoux, au sujet des compteurs Linky.

photo 1 Nice matin linky Mouans

 

L’ambiance était quelque peu tendue, lundi soir, dans l’aquarium de la médiathèque, au sujet des compteurs Linky. Une réunion était organisée à la demande de nombreux habitants, par la mairie. Transition énergétique, maîtrise de sa consommation, relevé de consommation sans dérangement, détection de panne à distance, intervention plus rapide et à moindre coût, accès à de nouvelles offres, équilibre des flux de production et consommation, « saut technologique ». Les arguments des représentants de la société Enedis n’ont pas convaincu bon nombre d’habitants réticents.

« RIEN NE JUSTIFIE CE CHANGEMENT »

Les questions et les remarques ont fusé: « Je suis hypersensible aux ondes radio fréquences. C’est peut-être le futur problème sanitaire. » « L’Allemagne et l’Autriche ont arrêté l’installation. » « Rien ne justifie ce changement. » « Le problème d’accumulation des fréquences n’a pas été étudié. » « Je ne peux pas accéder aux énergies alternatives, mais aux inconvénients et au coût du compteur, oui ! » « Vous ne dites pas la vérité. Nous allons payer pendant 10 ans, 15 euros par an. » « Je vais devoir changer de tranche et payer plus cher. » « Des emplois seront perdus. » « Aucun intérêt à connaître ma consommation par heure. » « Le monopole est interdit par la loi. Enedis gagne un fric énorme. » « On va être surveillé. » Et la question finale: « Comment refuser le compteur? »

photo 2 Nice matin linky Mouans

« C’EST NOTRE MISSION »

« Nous sommes en mission de service public, rappelaient les représentants. Le législateur nous demande de moderniser le réseau électrique pour accéder à de nouveaux services. Si les compteurs sont accessibles, on les change, c’est notre mission (…) Une étude sur les ondes électromagnétiques est disponible sur notre site internet. »

L’arrêté municipal, qui rappelle le droit de propriété et de confidentialité, n’y changera rien. « L’arrêté ne fait que retranscrire la loi, commentait le maire Pierre Aschieri. Quand les communes ont voulu aller au-delà, l’arrêté a été retoqué par le préfet. »

À moins, comme Gattières et Roquebillière, d’avoir sa propre régie d’électricité…

Source Nice Matin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s