Linky : huit communes frondeuses devant le tribunal administratif de Nice

Le tribunal administratif de Nice s’est penché sur toute une série de décisions et délibérations municipales visant à suspendre l’installation des compteurs Linky, ou à en limiter le déploiement aux seuls logements dont les occupants auraient clairement exprimé leur accord.

See the source image

Le tribunal administratif de Nice s’est penché sur toute une série de décisions et délibérations municipales visant à suspendre l’installation des compteurs Linky, ou à en limiter le déploiement aux seuls logements dont les occupants auraient clairement exprimé leur accord.

Dans le premier cas : Saint-Léger et Villars-sur-Var, où le conseil municipal s’est prononcé contre le remplacement de l’existant par le fameux compteur « communicant ». Dans le deuxième cas : Saorge, Saint-Laurent-du-Var, Vence, Gilette, Villeneuve-Loubet et Saint-Cézaire-sur-Siagne, où l’on entend assujettir les modalités d’implantation à l’assentiment des habitants.

LA LIBERTÉ D’EXERCER SON CHOIX

Les avocats chargés de défendre les intérêts des communes, l’un d’entre eux dénonçant d’ailleurs des « conclusions à la cornecul » émanant du préfet, ont réitéré leurs arguments de principe. La liberté des usagers d’exercer leur choix. La nécessité de s’assurer que le propriétaire ou le locataire du logement a bien formulé son accord pour l’accès. La possibilité pour chacun d’exercer son droit de refus par lettre simple. Ainsi que son refus de voir les données collectées par le compteur communiquées au distributeur d’énergie.

Le rapporteur public a rappelé que la société Enedis, ex-ERDF, agit dans le cadre d’une mission de service public. Que les communes n’ont pas de compétence en la matière. Qu’il n’y aurait ici aucun motif réel de trouble à l’ordre public. Et que la collecte et la transmission des données sont déjà prévues par le droit existant. Au final, l’annulation des délibérations est demandée.

La décision a été mise en délibéré.

Source: Nice matin

Drôme : devant les Linky, leur fils de 3 ans déclenche des crises d’épilepsie

Linky épilépsie enfant 3 ans

Titouan a 3 ans et demi et souffre d’une forme rare d’épilepsie. Lors d’un séjour dans un village de vacances, ses parents se sont rendus compte qu’en présence de plusieurs compteurs Linky, le petit garçon a fait des crises inhabituelles.

« Nous ne sommes pas du tout anti-technologie… En fait, tout ce qui est big data, utilisation des données personnelles par Enedis, ça nous importe peu ! » Jérôme et Virginie vivent depuis dix ans dans une maison d’un lotissement de Coux, près de Privas, avec vue sur la campagne voisine, et le Vercors, au loin.

« Un paysage de vacances ! », plaisante le couple, qui a un jardin où peut jouer Titouan, bonhomme de 3 ans et demi. Sauf que le couple craint que d’ici quelques mois, ce ne soit plus le cas. « D’ici 2021, il est prévu que tout le quartier soit équipé des compteurs Linky. »

Le nouveau compteur connecté grâce auquel Enedis peut estimer la consommation électrique des abonnés, sans se déplacer, et qui crée la polémique chez les habitants qui craignent que le fournisseur d’électricité n’en sache trop sur leur vie privée.

« Nous, on s’en fiche qu’ils sachent à quelle heure tourne notre machine à laver. Par contre, on a constaté qu’en présence de ces compteurs, notre fils déclenche d’importantes crises d’épilepsie. »

Lorsqu’il avait 3 mois, les médecins ont diagnostiqué chez Titouan une forme rare de cette maladie. « Comme toute maladie rare, très peu d’études ont été faites… Par contre, si rien n’est scientifiquement prouvé, on est sûr de ce que l’on voit… »

Trois crises d’épilepsie par nuit à côté du Linky, aucune loin du compteur

Et en mai 2018, ce qu’ils ont vu les a convaincus de lutter contre l’installation du compteur « intelligent ». « On séjournait dans un village de vacances dans le Gard où tous les studios étaient équipés du Linky. Chaque nuit, trois fois par nuit, Titouan a fait des crises d’épilepsie. La journée, on allait se promenait dehors, et là les crises cessaient… »

Ce qui a inquiété le couple, c’est que jamais leur fils ne fait de crise la nuit. « On nous a dit que le changement de lieu l’avait peut-être stressé… Mais Titouan a l’habitude : nous passons souvent des week-ends ailleurs, dans notre famille, chez des amis, nous sommes déjà partis en vacances au Grau-du-Roi et jamais cela ne s’est jamais produit… »

C’est ainsi que Jérôme et Virginie en ont déduit que leur petit garçon était électro hypersensible. « Chez nous, on a enlevé le wifi, et on a arrêté de l’exposer aux téléphones portables… Le problème, c’est que si on installe le Linky dans notre maison, ou dans le quartier, nous n’aurons aucun moyen de le protéger. Sa chambre est située à 2 mètres du compteur électrique. »

Ce qu’ils mettent en cause, c’est le courant CPL (porteur de ligne), qui permet aux compteurs de transmettre les informations à Enedis en remplaçant le wifi, et qui émettrait les ondes nocives.

« Nous avons engagé une procédure en justice, et nous avons obtenu une conciliation avec Enedis, mais pour l’instant ils ne font aucun pas vers nous… Nous ne sommes même pas opposés au compteur en soi e dont nous ne voulons pas, c’est du CPL, ni chez sa nounou, ni chez nous, ni dans les maisons voisines. Nous voulons que Titouan puisse continuer à jouer dans le jardin en paix. »

« D’autres cas en France »

En fouillant sur internet, les Ardéchois se sont rendus compte qu’ils n’étaient pas les seuls parents d’enfant épileptique à s’inquiéter de l’installation du compteur Linky.

« On a vu qu’une famille d’Auch (Gers) avait le même problème e compteur Linky installé chez eux déclenchait des crises chez leur enfant… »

Selon La Dépêche du midi, la famille avait même décidé de vivre sans électricité, car les crises de l’enfant étaient multipliées par deux en raison des ondes émises par le compteur. Finalement, Enedis avait consenti à retirer le Linky, début 2018.
Une nouvelle audience devant la justice le 12 septembre

Le 12 septembre, les parents de Titouan et Enedis devraient se retrouver devant le tribunal de Privas. « Ce que l’on attend, c’est qu’Enedis consente à renoncer à poser le compteur chez nous, et dans les maisons voisines. En fait, ce que nous aimerions, c’est qu’un périmètre autour de la maison soit défini pour que les ondes nocives à Titouan ne puissent pas l’atteindre. »

Par Audrey MOREL | Publié le 10/07/2019   source ICI

Les milliards d’€ engagés pour linky par Enedis seront répercutés sur vos factures d’électricité – via l’augmentation du TURPE

  • 90 % des ménages français seront équipés de compteurs Linky d’ici fin 2021.
  • L’opération pourrait représenter un surcoût pour le consommateur.
  • Les promoteurs de Linky assurent que l’opération sera neutre financièrement.

C’est un chantier immense, débuté fin 2015 et qui prendra fin en 2021. Près de 39 millions de compteurs électriques sont peu à peu remplacés par des compteurs Linky, dits « communicants » car ils transmettent les relevés de consommation directement au distributeur. Coût du projet : 5,7 milliards d’euros, presque entièrement à la charge d’Enedis (ex ERDF), principal acteur du marché en France.

Si la pose du compteur Linky est gratuite, les consommateurs pourraient avoir une mauvaise surprise dans les prochaines années, s’ils ne réduisent pas leur consommation. Dans son rapport 2018 dévoilé ce mercredi, la Cour des comptes estime en effet qu’Enedis va bénéficier « de conditions de rémunération avantageuses » grâce au déploiement des nouveaux appareils.

Un « prêt » aux clients

Pour comprendre comment elle arrive à cette conclusion, il faut regarder comment Enedis va « compenser » le coût de déploiement de Linky. Même si les usagers ne paient rien au moment de l’installation, les milliards d’euros engagés par Enedis dans l’opération seront répercutés à terme sur les factures d’électricité – via l’augmentation du TURPE (tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité) – et donc sur les clients.

https://www.20minutes.fr/economie/2216095-20180207-compteurs-linky-pourquoi-facture-electricite-pourrait-gonfler-quelques-annees

En effet, pour inciter Enedis à équiper la France dans le temps imparti, il a été décidé de « neutraliser » l’augmentation des tarifs liée à Linky jusqu’en 2021, date à laquelle la pose des nouveaux compteurs devrait être quasiment achevée. Pendant ce temps, Enedis se « prive » volontairement d’une recette supplémentaire qu’il aurait pu percevoir : il fait donc un « crédit » à ses clients.

Un surcoût à venir ?

Et comme tout prêt, celui-ci génère des intérêts. Pour Enedis, « le taux d’intérêt de cette avance [faite aux clients] est de 4,6 % » indique la Cour des comptes. Une rémunération particulièrement avantageuse puisque l’entreprise a elle-même emprunté une partie des 5,7 milliards d’euros… mais au taux de 0,77 %. Selon la Cour des comptes, grâce à cette différence de taux d’intérêts, Enedis engrangera 506 millions d’euros, ce qui représenterait un surcoût pour les consommateurs.

>> Dans les Bouches-du-Rhône, le courant ne passe pas toujours avec les usagers de Linky

Néanmoins, tous les acteurs de ce dossier ne partagent pas cette vision. Le président de la commission de régulation de l’énergie (CRE), Jean-François Carenco, estime dans sa réponse à la Cour des comptes que « le déploiement de Linky est financièrement neutre pour le consommateur ». Selon lui, les gains « liés à la maîtrise de la demande d’énergie », et les améliorations permises par Linky (diminution du temps de coupure, interventions à distance, etc), compenseront le surcoût. Pour en avoir le cœur net, rendez-vous en 2022…

Source 20 Minunes

Les Compteurs Linky ne sont pas les bienvenus à Mouans-Sartoux

L’ambiance était quelque peu tendue, lundi soir, dans l’aquarium de la médiathèque de Mouans-Sartoux, au sujet des compteurs Linky.

photo 1 Nice matin linky Mouans

 

L’ambiance était quelque peu tendue, lundi soir, dans l’aquarium de la médiathèque, au sujet des compteurs Linky. Une réunion était organisée à la demande de nombreux habitants, par la mairie. Transition énergétique, maîtrise de sa consommation, relevé de consommation sans dérangement, détection de panne à distance, intervention plus rapide et à moindre coût, accès à de nouvelles offres, équilibre des flux de production et consommation, « saut technologique ». Les arguments des représentants de la société Enedis n’ont pas convaincu bon nombre d’habitants réticents.

« RIEN NE JUSTIFIE CE CHANGEMENT »

Les questions et les remarques ont fusé: « Je suis hypersensible aux ondes radio fréquences. C’est peut-être le futur problème sanitaire. » « L’Allemagne et l’Autriche ont arrêté l’installation. » « Rien ne justifie ce changement. » « Le problème d’accumulation des fréquences n’a pas été étudié. » « Je ne peux pas accéder aux énergies alternatives, mais aux inconvénients et au coût du compteur, oui ! » « Vous ne dites pas la vérité. Nous allons payer pendant 10 ans, 15 euros par an. » « Je vais devoir changer de tranche et payer plus cher. » « Des emplois seront perdus. » « Aucun intérêt à connaître ma consommation par heure. » « Le monopole est interdit par la loi. Enedis gagne un fric énorme. » « On va être surveillé. » Et la question finale: « Comment refuser le compteur? »

photo 2 Nice matin linky Mouans

« C’EST NOTRE MISSION »

« Nous sommes en mission de service public, rappelaient les représentants. Le législateur nous demande de moderniser le réseau électrique pour accéder à de nouveaux services. Si les compteurs sont accessibles, on les change, c’est notre mission (…) Une étude sur les ondes électromagnétiques est disponible sur notre site internet. »

L’arrêté municipal, qui rappelle le droit de propriété et de confidentialité, n’y changera rien. « L’arrêté ne fait que retranscrire la loi, commentait le maire Pierre Aschieri. Quand les communes ont voulu aller au-delà, l’arrêté a été retoqué par le préfet. »

À moins, comme Gattières et Roquebillière, d’avoir sa propre régie d’électricité…

Source Nice Matin

Info sur Linky par Val d’Issole-Provence verte

Cannet des Maures

l’invitation de l’association Ethique Environnement et de son président, Paul Garcia, une réunion s’est déroulée pour informer les usagers sur le futur déploiement sur la commune du compteur Linky par Enedis.

info var Linky michelle Noel

A l’invitation de l’association Ethique Environnement et de son président, Paul Garcia, une réunion s’est déroulée pour informer les usagers sur le futur déploiement sur la commune du compteur Linky par Enedis. Pour cela étaient présents, la présidente du collectif « Stop Linky du Val d’Issole-Provence verte », Michèle Noël et son équipe de bénévoles pour proposer « l’organisation d’une défense collective des consommateurs face à une technologie sans éthique ». Le premier adjoint, André Del Pia, a précisé que très prochainement le maire prendra un arrêté « demandant à Enedis de respecter la volonté des usagers et de ne pas forcer l’installation ».Source Var Matin

Sa facture EDF explose après la pose du compteur Linky

 

facture explose apres linky

« Selon EDF, je suis passée de 10 400 kwh à 44 750 kwh.

Du coup, la facture annuelle, d’ordinaire autour de 1900 € approche les 7 000 € ! ».

Corinne Thévenet, patronne du bar restaurant La Mêlée à Décines-Charpieu, a vu sa facture d’électricité quadrupler en un an. Pour elle, le problème vient de son compteur Linky, posé douze mois avant. En guise de réponse à cette hausse inexpliquée, EDF lui signale par courrier que son « ancien compteur était défectueux ».

Source ICI